Sports de combat, Musculation & Nutrition
Les enfants peuvent-ils faire des sports de combat ?
Les enfants peuvent-ils faire des sports de combat ?

Les enfants peuvent-ils faire des sports de combat ?

Le sport de combat est un excellent moyen pour les enfants de se défouler et de développer leurs capacités physiques et mentales. Il leur apprend également à se concentrer et à gérer le stress. Les bienfaits des sports de combat sont nombreux et ils seront d’excellents moyens pour les enfants de rester en bonne santé physique et mentale tout en améliorant leur capacité de concentration.

Pourquoi le sport de combat est bon pour les enfants

Le sport de combat est excellent pour les enfants car il les aide à développer de nombreuses compétences et à apprendre à se contrôler. En effet, les enfants qui pratiquent les sports de combat apprendront à mieux se concentrer et à canaliser leur énergie. Ils développeront également leur coordination et leur agilité, et apprendront à mieux gérer leur stress et leurs émotions.

En outre, le judo, l’aïkido, la taekwondo ou encore la boxe est une excellente activité physique qui leur permettra de se dépenser et de rester en forme. Les enfants qui pratiquent ces sports de combat auront également l’occasion de socialiser et de faire de nouveaux amis, ce qui leur sera très bénéfique.

Mon enfant est hyperactif ou turbulent : quel sport de combat est adapté ?

Si votre enfant a beaucoup d’énergie et souhaite s’adonner aux sports de combat, il vous faudra choisir une discipline adaptée. Les sports de combat asiatiques, très codifiés et à l’apprentissage progressif, seront tout à fait adaptés. Ils permettront à votre enfant de canaliser son énergie, de respecter des règles de conduite et d’améliorer ses capacités physiques.

Le judo, le karaté, l’aïkido ou encore la boxe thaï font ainsi partie des sports de combat recommandés pour les enfants très actifs, et ce dès 5 à 6 ans. D’autres sports de combat plus techniques et davantage tournés vers le combat seront recommandés pour des enfants déjà sensibilisés aux arts martiaux et autres enfants plus âgés : le jujitsu, le kung-fu ou encore le kendo peuvent être pratiqués par les enfants, mais seulement à partir de 8-9 ans.

Cela dépendra aussi, bien sûr, des pratiques et cours ouverts par votre club local. N’hésitez pas à vous renseigner sur le site de la Fédération de Sports de Combat et Arts Martiaux (FSC France).

Enfin, les sports de combat européens comme la boxe anglaise ou la boxe française seront davantage adapté aux jeunes adolescents, même si des cours d’initiation (généralement sans confrontation) sont de plus en plus proposés au sein des clubs.

Les bienfaits du sport de combat pour la santé des enfants

Le sport de combat, peu importe celui choisi, s’avérera bénéfique pour la santé physique et mentale de votre enfant :

  • Cela permet de développer la coordination et l’agilité. Les enfants qui pratiquent un sport de combat régulièrement sont plus à même de maîtriser leur corps et leurs mouvements.
  • En second lieu, le sport de combat stimule l’endurance et la résistance physique. Les enfants qui font du sport de combat apprennent à mieux contrôler leur souffle et à gérer leur fatigue, améliorant leur cardio.
  • Les sports de combat favorisent aussi la concentration et la concentration. Les enfants qui pratiquent un sport de combat doivent apprendre à se concentrer sur leur adversaire et à ne pas se laisser distraire par les autres éléments de leur environnement.
  • Enfin, le sport de combat enseigne aux enfants à faire preuve de discipline et de respect. Les enfants qui font du sport de combat apprennent à se contrôler et à se discipliner. Ils apprennent également à respecter l’adversaire et à se montrer fair-play. Le judo est, de ce point de vue, le sport de combat idéal.

Voilà qui devrait rassurer les parents quelques peu inquiets de voir leur bambin attirés par ces sports a priori « violents » !

Nos conseils si votre enfant débute un sport de combat

Il faut avant tout que le choix du sport de combat vienne de votre enfant. Ne lui imposez pas un sport en particulier, sans quoi il risque fort d’abandonner après quelques séances. S’il veut faire du karaté et si un club est à proximité, pourquoi lui refuser ? Votre enfant découvrira assez vite que la réalité du sport est éloignée des idées préconçues qu’il en avait – cela ne veut pas dire que le sport ne lui conviendra pas pour autant !

Deuxième conseil : ne lui mettez pas la pression. La logique des ceintures et des grades franchis chaque année est motivant pour votre enfant, mais cela ne doit pas devenir une source d’inquiétude ou de stress. Le sport doit rester, surtout pour les enfants de 6 à 10 ans, un vrai plaisir et un défouloir, non une compétition… Vous verrez qu’il prendra plaisir à progresser à son rythme et à vous faire voir ses résultats. Chaque enfant a ses ambitions propres, il faudra respecter celles de votre bambin.

Enfin, dernier point d’importance : n’ayez pas peur. Votre enfant est tout à fait capable de ressentir votre inquiétude, alors que celle-ci n’a pas lieu d’être. Les encadrants et professeurs sont à même de gérer votre enfant et de l’aider à pratiquer ce sport en toute sécurité. Sport de combat ne veut pas dire que votre enfant rentrera avec le nez en sang à chaque séance, bien au contraire. Les séances où votre enfant sera réellement au sein d’une confrontation seront très rares, pour ne pas dire inexistantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.